Sur la vague

On est bien lancées, là, avec les tags et présentation de famille… Du coup, je me disais, et si on se racontait comment nous avons rencontré notre moitié. Donc, je lance ce tag à la cantonnade, je ne veux pas gêner la pudeur de certaines et les tagguant d’office.

Bon, et puis après on arrête hein, on n’est pas là pour se regarder le nombril non plus, mais pour créer et tout et tout, hein ! C’est pas Skyblog ici ! (Y’a des aiguilles qui rouillent pendant c’temps-là !)

Nous sommes du genre longs à la détente M. Majicub’ et moi-même. Je faisais du badminton dans un club dans la ville de mes parents et comme j’aime ça, je me suis investie dans le club et j’ai notamment tenu la buvette du tournoi annuel qu’on organisait. Lors de ce tournoi, j’ai remarqué ce jeune homme qui buvait énormément de café. Et c’est tout !

Deux ans après (je vous avais prévenues…), je déménage et vais m’installer à Dijon donc. Là, je reprends contact avec quelqu’un que j’avais connu à la Ligue (je devais l’aider pour rédiger le journal de la Ligue) et il me persuade de m’inscrire dans le même club que lui. J’y vais, l’ambiance est bonne, je reste et un jour tandis que je joue je vois entrer M. Majicub’ (enfin, on ne le savait pas encore). J’ai raté le volant et me suis dit quand même quelle coïncidence (sur Dijon, il y a 4 ou 5 clubs différents et j’étais censée m’inscrire dans un autre…)

Après quelques temps de regards en coin, d’approches timides, j’ai fait quelque chose que beaucoup considèrent encore comme du rentre-dedans, alors que pas du tout ! J’ai eu une sorte de malaise bizarre un vendredi soir : je ne me sentais pas mal mais je ne voyais plus rien du tout. Des tas de couleurs devant les yeux, tout le monde m’a fait croquer du sucre sans que cela ne change rien. Je ne me voyais pas rentrer en voiture dans cet état-là. Donc, je lui ai demandé s’il pouvait me ramener (moi la plus-timide-tu-meurs) et que je reviendrai chercher ma voiture le lendemain matin (bon, c’est vrai j’aurai pu demander à quelqu’un d’autre de me ramener…) Après coup, il m’a avoué qu’il pensait aussi que je pipotais !! Enfin, il était quand même un peu inquiet alors il est resté manger avec moi. Mon malaise a fini par s’estomper et nous avons papoté tard dans la nuit.

Et plus tard, j’ai découvert que lui aussi m’avait remarquée lors du premier tournoi…

 

Et vous, et vous ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s